Réglementations Thermiques, RT 2012 - Maisons RT2012
INFO
Réglementations Thermiques, RT 2012

Réglementations Thermiques, RT 2012

En Automne 2007, a eu lieu le Grenelle de l’environnement où il était question de mutations écologiques et de décisions sur le long terme en matière d’environnement et de développement durable. Suite à l’ensemble de ce travail d’optimisation énergétique, il en est suivi plusieurs votes de lois visant à limiter la consommation primaire des bâtiments neufs en respectant quelques grands directives (article 4 de la loi Grenelle, RT2012).

Quelques règles respectueuses de la RT 2012

On parle de maison BBC, afin de regrouper toutes les conditions qui répondraient à la RT2012. Ainsi, il faut prendre en compte le respect des évolutions technologiques et industrielles, le respect d’un bon niveau de la qualité énergique du bâti. Il y a un objectif de résultat et des exigences complémentaires sur le besoin bioclimatique, la consommation d’énergie primaire et le confort d’été.

La RT 2012, impose une efficacité énergétique du bâti. Il s’agit d’une référence minimale définie par le coefficient « Bbiomax » qui calcule et cumule le besoin énergétique pour les composants utilisés à la conception du bâti, comme les appareils de chauffage, de refroidissement ou d’éclairage.

La RT 2012, exige une consommation conventionnelle maximale énergétique primaire que l’on définit par le coefficient « Cepmax ». Il s’agit des appareils consommant de l’énergie comme les chauffages, chauffe-eau, les appareils de refroidissement, etc… Cette exigence au-delà de prendre en compte le coefficient Bbio, doit prendre en compte l’équipement énergétique performants, à haut rendement.

La RT 2012, définit des catégories de bâtiment dans lesquelles on peut assurer un bon niveau de confort en été. Une des lois votée impose une température confort en été sans qu’on ait besoin d’utiliser un système de refroidissement de la pièce. La condition est que la température la plus chaude de la pièce n’excède pas une durée de 5 jours un seuil fixé dans la RT 2012.

Au-delà de ces exigences, il est nécessaire de détecter les ponts thermiques, afin de réduire la consommation énergétique. Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie), 5% à 10% des pertes de chaleur d’une habitation passent par les ponts thermiques. Il en existe différents types : ils se forment principalement dans les angles des murs qu’ils soient intérieurs ou extérieurs et au niveau des jonctions entre les murs et le sol ou le plafond. Mais ils peuvent aussi se former dans les coins des portes ou des encadrements de fenêtres.

La RT 2012 fut une « avancée majeure du Grenelle Environnement, sans équivalent en Europe : la généralisation des Bâtiments Basses Consommation [est] un saut énergétique plus important que celui réalisé ces 30 dernières années. » (6 juillet 2010, messieurs Jean-Louis BOLOO et Benoit APPARU)

Share this Story

Related Posts

Comments are closed.