Tout ce qu'il faut savoir sur l'assurance habitation - Maisons RT2012
INFO
Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance habitation

Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance habitation

1. L’assurance habitation est-elle obligatoire?

– Vous êtes propriétaire.

La souscription d’une assurance habitation n’est pas obligatoire pour les propriétaires. Mais dans la pratique, il est fortement recommandé de souscrire une assurance habitation.

– Vous êtes locataire.

En France, lorsque vous louez un appartement ou une maison vous devez souscrire une assurance habitation. Vous devrez fournir une attestation d’assurance à votre propriétaire lors de l’entrée dans les lieux puis tous les ans.

2. Quelles sont les garanties incontournables ?

L’assurance habitation regroupe au sein d’un même contrat plusieurs garanties. Ces dernières peuvent varier d’un contrat à l’autre et nous vous conseillons de bien lire l’étendue des garanties de votre contrat afin de savoir précisément pour quels évènements vous êtes couverts.

Certaines garanties de « base » se retrouvent dans la plupart des contrats : incendie, explosion, dégâts des eaux, attentat, catastrophe naturelle, bris de glace…

Il est tout de même important de noter qu’aucun contrat d’assurance habitation ne couvre les actes intentionnels provoqués par l’assuré.

Chez tous les assureurs, à ces garanties de bases s’ajoutent des options, nombreuses et variées.

3. Identifiez les options qui correspondent à vos besoins.

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance habitation il est important que vous identifiiez vos besoins afin de choisir le contrat qui correspond le mieux à votre situation personnelle et à votre budget.

Les options proposées par les assureurs sont nombreuses et varient d’un contrat à l’autre, mais l’on retrouve souvent trois grandes catégories :

– La garantie responsabilité civile :

De plus en plus systématiquement présente dans les contrats, elle est parfois en option.

La garantie de responsabilité civile couvre votre responsabilité à l’égard des tiers pour les dommages matériels et immatériels qui sont les conséquences d’un incendie, d’une explosion, ou d’un dégât des eaux par exemple.

Elle concerne aussi, dans le cas du locataire, tous les dommages causés aux tiers par faute, négligence, ou imprudence. A noter que sont ici couverts les dégâts causés par l’assuré lui même mais aussi ses enfants, ses employés (femme de ménage ou baby-sitter par exemple) ainsi que ses animaux de compagnie.

– Les garanties portant sur les dommages aux biens :

Les garanties portant sur les dommages aux biens dans le cadre d’une assurance habitation concernent votre mobilier, électroménager, matériel informatique, objets de décoration, vêtements, vaisselle, etc. Ces garanties peuvent être souscrites dans le cas de vols par exemple.

A ces options « classiques » peuvent s’ajouter, selon les assureurs des options plus spécifiques couvrant par exemple, les objets de valeurs et les bijoux, le matériel informatique haut de gamme, le contenu de votre congélateur ou de votre cave à vin.

A vous de définir les garanties que vous jugez important en fonction de votre mode de vie et de la valeur de vos biens.

– Les garanties de « confort » :

De plus en plus de contrats proposent des options de « confort » ayant pour objectifs de vous faciliter la vie en cas de sinistre ou dans certaines situations.

Ces options peuvent par exemple prendre en charge votre séjour à l’hôtel si votre logement est inhabitable après un sinistre, vous proposer une assistance juridique plus ou moins étendue, assurer la surveillance de votre logement pendant vos vacances…

Ces garanties sont largement proposées par les assureurs, mais sachez que leur souscription peut sensiblement faire grimper le coût de votre assurance habitation. A vous d’identifier ce qui, dans votre cas personnel, est superflu et ce qui ne l’est pas.

4. Les points à surveiller.

Les contrats d’assurance habitation peuvent être plus ou moins complexes et il est parfois très difficile d’arriver à les comparer, mais néanmoins plusieurs points sont particulièrement importants à surveiller :

– Le montant des franchises.

Soyez très attentifs aux montant des franchises. Certains contrats peuvent sembler intéressants d’un point de vu financier, mais comportent en contrepartie des franchises très importantes, ce qui va bien entendu jouer sur votre indemnisation en cas de sinistre. Soyez très vigilants sur ce point.

– Les protections exigées dans le cadre de la « garantie vol ».

Vous retrouverez dans certains contrats des clauses exigeant la mise en place de protections spécifiques (porte blindée, serrures 5 points, volets, barreaux aux fenêtres du rez-de-chaussée) pour que la garantie s’applique. Lisez ces clauses en détail et vérifiez que vous disposez des protections nécessaires.

– Vétusté ou valeur à neuf ?

Les contrats prévoient tous des clauses différentes dans ce domaine, ainsi assurez vous de bien avoir pris en compte le mode de calcul de votre indemnisation en cas de sinistre. Les contrats proposant un remboursement valeur à neuf sont plus chers, mais le choix peut être pertinent si vous disposez de d’appareils électroniques récent et chers qui se déprécient rapidement par exemple. Ici encore, c’est à vous d’identifier vos besoins et de choisir le contrat qui correspond le mieux à votre situation. A noter qu’il est important de regarder précisément ce que prévoit votre contrat et ce que votre assureur entend exactement par valeur à neuf : cela peut fortement varier d’une compagnie à l’autre.

5. Où souscrire votre assurance habitation?

Traditionnellement, les contrats d’assurance habitation étaient souscrits soit directement chez l’assureur, soit chez un courtier en assurance, ou encore chez un agent général.

Aujourd’hui, il est de plus en plus répandu d’utilisez un comparateur sur Internet pour choisir son assurance habitation en ligne, ce qui vous permet de comparer les offres en détail et surtout de payer votre assurance sensiblement moins chère.

Share this Story

Related Posts

Comments are closed.